Il est temps d'inventer ce qui se passera après. Après le capitalisme.

L’économie sociale et solitaire

conf-ESS-Irena1Margaret Thatcher a menti : il y a une alternative. C’est l’économie sociale et solidaire. En tout cas moi, j’y ai cru. A mort. Et puis, chemin faisant, j’ai vu que ce n’était pas gagné… Car le capitalisme est déjà sur le coup. Et sous couvert de social et de solidarité, on veut nous faire gober de drôles de trucs.

 

AMES SENSIBLES, S’ABSTENIR ! Il y est question de misère et de nécessité, d’associations qui crèvent, de coopératives qui s’égarent, de management, de syntaxe et encore de cette saleté qu’est l’investissement à impact social. Sans oublier la loi sur l’ESS, les bénévoleurs, la conquête de nouveaux marchés, l’intérêt général, la langue de bois, des histoires de pauvres, d’étrangers et de fous… et de femmes aussi.

 

FacebookTwitterPartager